Dans sa recherche de résultats positifs en faveur des augmentations de budget du Conseil des arts et des lettres du Québec, le Mouvement met en place des actions de sensibilisation, de médiatisation et de représentation. Il explique les enjeux à ses membres et sympathisants, avise les médias de leurs besoins et des solutions recherchées et présente ses conclusions aux divers personnels politiques impliqués. Pour participer aux actions du MAL, vous trouverez dans cet onglet toutes les informations nécessaires.

ENVOYEZ UNE LETTRE À VOTRE DÉPUTÉ

Le Mouvement pour les arts et les lettres demande aux artistes professionnels, aux artisans, aux écrivains, aux travailleurs culturels du Québec et à tout autre sympathisant de faire parvenir ce message à leur député afin de rappeler aux élus que le règlement des problèmes de sous-financement des arts et des lettres relève autant de leur volonté politique que des marges de manœuvre financière de l'État.

Copiez la lettre ci-dessous :

Madame la Députée,
Monsieur le Député,

Je joins ma voix à celle du Mouvement pour les arts et les lettres (MAL) qui représente plus de 10 000 artistes professionnels, artisans, écrivains et travailleurs culturels du Québec. Le Mouvement milite en faveur d'une augmentation significative du financement public des arts et des lettres au Québec. Par ses actions, il rappelle constamment le rôle incontournable de ce secteur d'activités dans le développement de l'identité québécoise, la qualité de vie des citoyens des villes et des régions et la prospérité économique du Québec.

D'ailleurs, plusieurs études sur les impacts économiques de la culture au Québec témoignent du fait que le secteur culturel génère des revenus substantiels et crée des milliers d'emplois. Malheureusement, toutes confirment également la situation de précarité des artistes et des créateurs.

Selon des données publiées en 2010 par l'Observatoire de la culture et des communications du Québec, les revenus moyens d'emploi des artistes en arts visuels, des artisans, des danseurs, des musiciens et des chanteurs notamment totalisent moins de 15 000 $ par année. Ils sont donc nettement en dessous du revenu moyen de la population active qui s'élève à près de 34 000 $ par année selon la même source. De plus, près du tiers de la main-d'oeuvre des professions culturelles se compose de travailleurs autonomes (30 % comparativement à seulement 11 % pour l'ensemble des professions) 1 .

Les artistes et les travailleurs culturels vivent aussi, dans le contexte actuel, des difficultés comparables à celles des travailleurs des autres secteurs d'activité. Les efforts du gouvernement du Québec doivent donc être soutenus pour appuyer les arts et les lettres et l'apport de ce secteur à la vie économique et sociale du Québec.

L'économie numérique

Parallèlement à cette réalité difficile, l'économie numérique se développe à une vitesse fulgurante, donnant aux consommateurs un accès croissant à l'offre culturelle mondiale et nous permettant, comme société, d'offrir nos produits culturels sur un marché sans frontières. Ainsi, il devient encore plus urgent de renforcer le soutien financier au « coeur créatif » afin de permettre aux artistes et aux créateurs de se distinguer par l'innovation et la production d'oeuvres de qualité. Il en va de notre capacité à maintenir bien vivante la culture québécoise ici même et dans l'univers virtuel. Seules les sociétés qui soutiennent adéquatement leurs artistes assurent une place à leur culture dans cet univers. Les autres seront forcément marginalisées.

Pour toutes ces raisons, le gouvernement du Québec doit rehausser de façon substantielle le budget récurrent du Conseil des arts et des lettres du Québec afin qu'il atteigne enfin le niveau des 125 millions de dollars réclamés depuis plusieurs années par le MAL Cette augmentation est essentielle au maintien d'une culture québécoise dynamique. Ceci est d'autant plus vrai alors que le secteur des arts et des lettres est lui aussi confronté aux objectifs du développement durable et aux exigences de la compétition internationale.

Je vous remercie à l'avance, Madame la Députée, Monsieur le Député, de votre soutien.

[Votre nom]
[Votre adresse courriel]

 

SURVEILLEZ LES ACTIONS À VENIR !

En lire plus...

 LE M.A.L. PARTICIPE AUX ACTIONS DE LA COALITION CANADIENNE DES ARTS

 

JOURNÉE DES ARTS SUR LA COLLINE

 

25 octobre 2011 - M.A.L. - Bilan de la Journée des arts sur la Colline : la vigilance est de mise

Des représentants du Mouvement pour les arts et les lettres ont participé, le 25 octobre 2011, à la Journée des arts sur la Colline à Ottawa, organisée par la Coalition canadienne des arts. Environ 120 députés, ministres et sénateurs ont été rencontrés par des représentants des arts et des lettres au cours de la journée dont environ 40 étaient du Québec. En lien, le communiqué de presse émis par la Coalition à la suite de cette journée.

Cette édition 2011 a pris une importance toute particulière en raison de l'intention annoncée du gouvernement fédéral de procéder, dans le cadre des restrictions budgétaires visant le retour à l'équilibre budgétaire en 2014, à des coupes de 5 % à 10 % dans les dépenses du gouvernement. Les représentants du M.A.L. et de la Coalition ont fait valoir aux parlementaires que des coupes de cette importance dans les programmes et les fonds du Conseil des Arts du Canada et de Patrimoine Canada pourraient ébranler très sérieusement les milieux artistiques.

Le M.A.L. entend demeurer vigilant dans ce dossier. En effet, il pourrait être très difficile pour le Conseil des Arts du Canada et Patrimoine Canada de procéder à des coupes de cet ordre de grandeur sans affecter les budgets des programmes et des fonds venant en aide à la création, à la production ou à la diffusion. Il faut donc poursuivre sans relâche les représentations de toutes parts auprès des députés, ministres et sénateurs pour que les coupes dans les budgets des arts et des lettres soient minimales et qu'elles n'affectent pas directement les artistes et les organismes. Vous trouverez ci-dessous un modèle de lettre dont vous pourrez vous inspirer librement pour écrire à votre député fédéral dès que possible. 

 

Modèle de lettre pour votre député-e fédéral-e : 

Le (date) 2011

(Nom

titre

adresse de votre député-e)

 

(Monsieur le Député ou Madame la Députée),

(Nous avons ou j'ai) l'intime conviction que l'avenir des citoyens, tant dans les grandes villes que dans les villages et de la nation elle-même, dépend d'une communauté artistique et patrimoniale riche, vibrante et diversifiée. La viabilité des villes dépend en grande partie des opportunités culturelles qu'elles offrent; pour les nourrir, nos artistes se sont toujours avérés inventifs et généreux. Pourtant, les arts ne peuvent s'épanouir que s'ils reçoivent un financement adéquat, équilibré et récurrent.

(Nous vous demandons ou Je vous demande) de soutenir les trois mesures suivantes :

- Que le gouvernement du Canada maintienne les niveaux du financement des arts véhiculés par l'entremise du Conseil des Arts du Canada à 181 millions de dollars durant l'exercice 2012-2013;

- Que le gouvernement du Canada trouve des moyens d'intégrer davantage les arts et la culture à ses initiatives de politique étrangère et en particulier à la Stratégie commerciale mondiale en consentant, en 2012-2013, un investissement initial de 10 millions de dollars dans certaines initiatives ciblées;

- Que le gouvernement du Canada continue à favoriser l'accès des Québécois et des Canadiens aux arts, tout en assurant la durabilité, l'innovation et la disponibilité d'une formation professionnelle de haut calibre dans les arts, en maintenant les niveaux de financement pour les programmes clés d'arts, de culture et de patrimoine exécutés par le ministère du Patrimoine canadien.

Les arts nous définissent. Ils donnent profondeur et sens à nos vies. Par leurs valeurs intrinsèques, ils célèbrent notre humanisme, élargissent nos horizons et démontrent notre ouverture.

Les enfants s'épanouissent par les arts. Les arts et la culture sont primordiaux pour développer leur créativité et leur faculté d'apprentissage.

Les arts reflètent l'évolution de notre culture et notre identité particulière dans le concert des nations. Ils sont un mode de communication entre les citoyens de ce vaste pays. Ils sont ce que le monde entier perçoit du Canada.

L'avenir du Québec et du Canada repose sur la créativité et l'imagination, qui favorisent l'innovation, contribuent à la qualité de vie dans nos collectivités et, par conséquent, augmentent nos capacités en matière de croissance sociale et économique.

Un secteur des arts et de la culture vigoureux contribuera au succès du Canada en tant que chefs de file dans le société mondiale. Le gouvernement fédéral joue un rôle clé pour ce qui est d'encourager la vitalité de ce secteur. Un investissement public considérable dans les arts et la culture permettra au Québec et au Canada de profiter des contributions importantes et uniques du secteur culturel à l'avancement de la position du Canada, ici même et sur la scène internationale.

Les arts pourraient jouer un plus grand rôle. C'est tout à fait possible.

Veuillez agréer, (Monsieur le Député ou Madame la Députée), l'expression de ma (notre) considération distinguée.

 

(Votre ou vos nom-s) (Votre adresse)

 

---------------------------------------------------------------------

 

Le MAL mène ses actions de sensibilisation en partenariat avec la Coalition canadienne des arts dont il est membre. Il est important que les membres et sympathisants du MAL participent aux actions de la Coalition canadienne des arts

Communiqué en réaction au budget fédéral - Budget 2011: une occasion ratée pour les arts et la culture 

CAMPAGNE ÉLECTORALE 

Vote culture : Boîte à outils

Un groupe de bénévoles prépare actuellement une boîte à outils pour la campagne électorale qui sera bientôt disponible sur le site Web de la Coalition canadienne des arts.  Cette boîte à outils disponible sur Internet comprendra des moyens de rester informé sur le sujet notamment sur Facebook et Twitter.